Livraison gratuite à partir de 120

14 jours Pour changer d’avis

Support 7/7 même pendant les vacances

Château Léoville Poyferré – Saint-Julien – 1988

89,00

Millésime : 1988

En stock

l'origine, les vignes de Léoville Poyferré ne faisaient qu'un avec celles qui constituent aujourd'hui les vignobles de Léoville Las Cases et Léoville Barton. Le domaine initial avait été créé par le parlementaire Jean de Moytié en 1638. Le vin est déjà fort connu, apprécié et cher au XVIII° siècle, grâce aux efforts de son propriétaire depuis 1740, Blaise-Alexandre de Gasq, Seigneur de Léoville. Quatre de ses héritiers se partageaient le domaine à la Révolution. L'un d'eux, le marquis de Las Cases, propriétaire d'un quart des terres, ayant fui à l'étranger, les trois autres obtinrent de l'Etat Révolutionnaire une confiscation partielle du domaine, portant précisément sur ce quart. Cette parcelle deviendra par la suite Léoville Barton. Lors du partage des parcelles restantes, qui intervient en 1840, Jeanne de Poyferré, petite fille du marquis, hérite du domaine actuel qui prendra le nom de Château de Léoville Poyferré. Le classement des vins du Médoc intervient peu après, en 1855. La propriété d'origine se trouvant partagée en trois exploitations, chacune se voit attribuer le rang de Deuxième Grand Cru Classé. Revendu plusieurs fois, Léoville Poyferré échoie en 1920 à une famille du nord, aujourd'hui représentée par Didier Cuvelier. Vestige des soubresauts de l'histoire, le château lui-même et la cour d'honneur sont toujours partagés entre les propriétaires de Léoville Poyferré et Léoville Las Cases. Sous l'impulsion de Didier Cuvelier et de l'oenologue Michel Rolland, Château Léoville Poyferré dispose du potentiel technique et humain pour rivaliser avec son cousin. Château Moulin Riche était le second vin du Château Léoville Poyferré. A compter du millésime 2009, Château Moulin Riche redevient un cru à part entière, tandis que le Pavillon de Poyferré sera le second vin des Châteaux Léoville Poyferré et Moulin Riche. La modernisation des chais et l'utilisation d'une belle proportion de bois neuf pour l'élevage des vins (80%) ont contribué à l'élaboration d'un nectar complexe, d'une incroyable profondeur.

A propos de la cuvée

Château Léoville Poyferré, un Second Grand Cru Classé de Saint-Julien signe un vin désormais réputé pour sa texture somptueuse, son velouté inimitable, son élégance et son exceptionnel potentiel de garde.
Pour le réaliser, le domaine a cultivé ses vignes de cabernet sauvignon (dominant dans l’assemblage), de merlot, de petit verdot et de cabernet-franc sur des sols de graves et de sables d’argile composés de galets et de graviers. C’est donc ici que les vignes puisent leurs lettres de noblesses et font l’objet de toutes les attentions. Ainsi, les vendanges se font à la main et la récolte est minutieusement triée à deux reprises avant le départ des vinifications. Celles-ci se font dans des cuves inox afin de préserver la pureté et l’identité du fruit et le vin est ensuite élevé dans des barriques neuves pendant 18 à 20 mois. Une technique qui confère au vin une belle matière et, surtout, comme nous vous le disions, un très bon potentiel de garde.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Château Léoville Poyferré – Saint-Julien – 1988”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wine Selection

On vous conseille aussi

Mon panier
0